Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imagerie médicale

  • Pérennité de nos grands auteurs

    Pause pèlerinage littéraire hier soir sur le chemin du marché de Noël.  

    20151208_214746.jpg

  • Mangas, encore

    Un article rapide pour ces trois volumes, lus ces dernières semaines pour le baby-challenge manga, ce qui porte mon score à 13/20.

    emma.jpgfullmetal-alchemist-t1.jpgone-piece-t1.jpg

    Lire la suite

  • Combo B.D.

    Deux superbes bandes dessinées empruntées à C'era una Volta ces derniers mois. Histoire de me mettre à jour de mes articles en retard avant d'attaquer les plus récents.

    3006628225.jpgLa fin du monde, Pierre Wazem et Tom Tirabosco

    Histoire un peu mélancolique, toute dans de beaux tons bleus et gris avec un trait bien épais. Jeune femme allongée sur le parquet, les yeux dans le vague, qui s'interroge sur son existence, sur sa mère qui l'aurait abandonnée. Au dehors, tombe une pluie de fin du monde. Et l'eau monte, monte...

    Lorsqu'elle apprend que son père est à l'hopital, elle se rend chez lui pour s'occuper du chat. Une vieille dame est là qui semble s'abriter de la pluie mais qui a la capacité de parler au chat lequel servira de passerelle entre ce monde et un autre qui , peut-être, renferme des réponses.

    Porte secrète cachée au grenier, monde des esprits... Onirique et doux.

     

    léger_bruit_moteur_munoz.jpgUn léger bruit dans le moteur, Jonathan Munoz

    Second coup de coeur! Encore quelques voyages à Lyon et je vais commencer à aimer vraiment la bande dessinée!
    Le jeune héros et narrateur vit dans une bourgade paumée et isolée. Il déteste les autres habitants, il déteste sa famille. C'est pour cela qu'il va tuer chaque personne l'une après l'autre.
    Il fait froid dans le dos, ce jeune psychopathe, même si on ne peut s'empêcher de ressentir comme lui une profonde aversion pour ces êtres malsains, (j'ai un peu pensé au film Délivrance, en lisant ce récit).
    Rien à sauver parmi ces gens libidineux, étroits d'esprit, ignorants et vulgaires. Seule une petite fille, violée par son père, puis par le père du narrateur, éveille notre compassion. Elle aussi, il veut la tuer. Par compassion.

    Curieux récit, destabilisant, cruel, gore parfois et en même temps profondément expressif et émouvant. Toute la révolte d'une jeune vie qui aurait souhaité s'épanouir, se développer librement, voir le monde et qui a été contaminée par l'air vicié dans laquelle elle s'est développée.

    Un des rares albums qu'il me plaira, un jour, de relire.

    100_2120.JPG100_2121.JPG

  • Challenge BD / Manga - #1

    Je vais me lancer sérieusement dans les challenges Livraddict cette année. Et pour me donner tout de suite du courage et l'impression de bien avancer, je m'attaque aux B.D. et aux mangas grâce au stock fourni de ma bibliothèque (et d'autres bibli, qui viennent à moi de bien plus loin ! )

    Il n'y a presque que des séries dans ces baby-challenges... Vous savez combien je déteste ça!?

    blacksad3.jpgBlack Sad, Diaz Canales et Guarnido

    Je commence par Blacksad, un des seuls titres que je connaissais, pour avoir lu les T1 et 2 en octobre dernier. Un peu à la façon des fables, tous les personnages sont incarnés par des animaux. Mais ils vivent dans notre monde (ou presque, ambiance années 50?)  et les allusions historiques ou politiques sont nombreuses.
    Le sexy chat noir, musclé détective en costume, ténébreux et sensible à la fois, me fait un peu craquer je dois dire...
    J'aime les physionomies, le dessin, les couleurs. L'histoire de ce tome 3 m'a déçue, mais je lirai tout de même la suite.

    loisel_peter_pan.jpgPeter Pan, Régis Loisel

    J'ai lu l'année dernière la version originale, celle de Barrie. Le moins qu'on puisse dire, c'est que j'ai trouvé l'ambiance détestable. Quant au petit bonhomme vert, je le qualifiais, et je le pense toujours, de glacé, insensible. Un récit troublant, assez détestable, cynique.
    Je découvre donc sans grande envie, dans le cadre du challenge, cette série de B.D. dont le premier volume - surprise! - ne colle pas au récit initial. Nous y découvrons un jeune garçon, dans le Londres de 1887. Sa mère, alcoolique, l'envoie chercher une bouteille, sans argent. Et en effet, pour l'obtenir, il devra baisser son froc. Le dessin est superbe, mais les personnages sont tous affreux, les traits méchants, terrifiants. La ville est sombre, crasseuse, envahie par les rats, les ivrognes et les putains.
    Ma réaction est exactement la même que pour le roman, je suis rebutée.
    Mais justement, cette adaptation qui sans respecter la trame du récit arrive à en conserver l'esprit... ça m'intrigue. Si je parviens à dépasser ma répulsion, peut-être lirai-je la suite...

    Quelques planches, quelques dessins, pour que vous puissiez constater par vous-même.

    peterpan1.jpg   100_1522.JPG

    joséphine_bagieu.jpgJoséphine, Pénélope Bagieu

    Si vous avez lu le titre et jeté un œil sur la couverture, vous devez déjà vous douter que ça n'est pas mon style... De la littérature pour filles, avec des couleurs pour filles, des problèmes de filles, de garde-robes, de trop grosses fesses, de pas assez de petits copains... De gros dessins, quelques dialogues, vite lu, vite oublié.


    zombillénium_pins.jpgZombillénium, Arthur de Pins

    Je me suis gardée le meilleur pour le milieu. J'ai trouvé ce titre vraiment décalé. ça commence par une momie qui fait du stop. Ensuite un pauvre type qui allait commettre un hold-up se retrouve pris en stop et transformé en vampire puis en loup-garou puis en vampire, puis en loup-garou puis en vampire puis, parce que ça suffit de jouer comme des gamins, en un autre truc...
    Bienvenue à Zombillénium, le parc d'attraction qui fait peur, garanti 100% vrais monstres même si personne ne le sait. Et ça ne suffit même pas à faire réagir le visiteur moyen et blasé.
    Une jeune fille mystérieuse est aussi mêlée à l'affaire et je compte bien, cette fois, lire la suite dès qu'elle sera disponible à la médiathèque. A suivre!

    autobiographie_gaga.jpgAutobiographie d'une fille Gaga, Diglee

    Lorsqu'une blogueuse-dessinatrice (ou l'inverse) publie son travail, ça donne ça. C'était encore pire que Joséphine!!  100% fille. Cette fois la garde-robe l'emporte sur la recherche d'un mec et pour cause, celle-ci est déjà en couple. Je passe mon tour, maintenant et pour les siècles des siècles.

      

    retour_terre_larcenet.jpgLe retour à la terre, Manu Larcenet et J.-Y. Ferri

    L'auteur et sa copine s'installent à la campagne. Le fil de l'ordinateur dépasse de la poche lorsqu'ils se promènent dans les bois. Il y a toujours des visages curieux de voisins aux fenêtres. Les copains hésitent à venir dans ce trou perdu. C'est sympathique, j'ai ri à plusieurs reprises, mais pas au point de chercher à tout prix à lire les suivants.

    combat_ordinaire_larcenet.jpgLe combat ordinaire, Manu Larcenet

    Une autre oeuvre du même auteur appartient elle aussi au challenge. Moins drôle que la précédente, elle met en scène un jeune homme qui se pose beaucoup de questions, sur sa vie professionnelle, sur sa vie amoureuse. Lui aussi vit à la campagne avec son chat. Je trouvé cet album bien plus profond, bien plus personnel que Le retour à la terre et je l'ai préféré! Pas tout à fait un coup de coeur, mais pas loin.

    triangle_rose_dufranne.jpgTriangle Rose, Michel Dufranne

    Hors challenge, mais lue directement sur place à la médiathèque après recommandation de C'era, cette B.D. explore un pan parfois méconnu de l'histoire, celui des déportés homosexuels. Pour un devoir de lycée, un ado se rend chez son grand-père. Il sait que celui-ci est un rescapé des camps de la mort mais n'est guère emballé à l'idée d'interroger cet homme revêche.
    Ensuite, nous basculons dans le passé, dans les pensées du vieil homme, qui nous ramènent à Berlin, dans les années 30, quand les persécutions commencent au titre du tristement célèbre paragraphe 175 qui fait de l'homosexualité un délit.
    Triste récit, mais qui gagne à être connu.

    C'est bien, déjà, pour un premier pas dans les challenges! Prochaines et B.D. et autant de mangas dans l'article suivant. Laissez-moi juste le temps de les lire!

  • VDM - Vie de mec

    portugal, pedrosa, portugal c'était le titre, vraiment en ce moment j'ai la poisse avec les portugais, b.d, j'avais oublié de le préciser oups, famille, racines de l'arbre généalogique, immigré, et puis bon de toute façon moi je préfère la norvègePortugal , Cyril Pedroga

    Avis chrono'

    Je n'ai pas pu entrer dans cette histoire qui traite de façon trop froide pour moi du thème des origines et peut être de celui du bonheur, de la place à trouver dans ce monde. Les couleurs étaient chaudes à souhait, le dessin soigné m'a plu, mais je me suis agacée à ne pas tout comprendre de ce qui était en portugais. Et il y a autre chose...


    Lire la suite