Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Laboratoire - Page 2

  • Quais du polar 2014 - L'enquête dans la ville

    Lien vers la 1ère partie : Le musée de l'anatomie

    2e partie - Samedi - Dédicaces et enquête dans la ville

    tu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafronLa journée débute en fin de matinée et croyez-moi, heureusement parce qu'elle s'annonce chargée.
    Nous commençons, avec C'era, par les séances de dédicaces. En réalité, je ne lis pas assez de polars pour avoir envie d'une quelconque dédicace. Je ne connais que certains noms, les plus célèbres. Alors je me contente d'accompagner C'era et de lui servir d'âne porteur. En effet, non seulement elle a apporté quelques livres à faire signer, mais elle en achète d'autres - deux seulement, petite année.

    C'est ainsi que je rencontre Françoise Guérin, charmante dame dont je dois toujours lire "cherche jeunes filles à croquer" puis Nadine Monfils, un peu plus excentrique, mais très sympa aussi.

    Je me contente d'aller voir à quoi ressemble la fameuse Camilla Lackberg, devant laquelle s'étire une très longue file. Très féminine, maquillée à la perfection ... elle est canon.

    Il y a aussi quelque part James Ellroy, l'invité vedette. Je ne pense pas l'avoir croisé. Il y a du monde (mais moins que le soir, quand nous repassons dans la salle) il fait chaud.

    Puis direction le début des opérations, sur la place des Terreaux, pour récupérer notre livret d'enquêtrice. Nous nous installons ensuite à l'autre bout de la place, sur les marches de l'hôtel de ville, pour le lire tranquillement et manger nos sandwiches. Malheur ! Impossible d'être deux minutes tranquilles. Une association d'étudiant diffuse à fond une horrible musique. Un gars déguisé en canard enterre sa vie de garçon, mon téléphone sonne et tous les apprentis détectives cherchent où retirer les livrets et nous passons notre temps à leur désigner l'autre bout de la place.

    Puis le 3e cerveau de notre équipe nous rejoint et c'est parti. Je vous propose ci-dessous de revivre en partie l'enquête. Si vous voulez la version chronologique et avec les réponses lisez l'article de C'era.

     

    PARTICIPEZ A L'ENQUETE Quais du polar 2014 - Les diamants de la grande guerre

    Centenaire de la guerre de 14 oblige, tout commence à cette époque. Je vous la fais courte. Une jeune femme malade, qui se sait mourante, souhaite léguer à son fiancé qui se trouve au front 10 petits diamands. Prudente, elle envoie les renseignements en 2 parties.

    Première partie : un rébus.

    Deuxième partie : doit lui parvenir par pigeon ficelé et pourra être décodée à l'aide d'une lettre en trop sur une plaque dont on nous fournit l'emplacement.

    Puis elle meurt, son fiancé meurt sur le front victime d'un crime (pour lui soutirer les infos sur les diamants) et les diamants sont perdus. Jusqu'à notre époque, où les petits-enfants des premiers protagonistes vont nous remettre sur la piste.

    Le livret d'enquête nous fournit encore : des grilles incompréhensibles pour le moment, une liste de suspects et le plan de notre parcours qui consiste à traverser le centre de Lyon du nord au sud et retour. Le tout nous prendra 3h30 quand même... Chapeau aux participants qui étaient accompagnés d'enfants et/ou de poussettes.

    Quelle expérience ! A plusieurs endroits, des comédiens apportaient leur contribution. Répéter le texte (je crois que plus de 10 000 personnes ont participé à l'enquête), toutes les 10 minutes, ça doit être éprouvant...

    tu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafronA la terrasse d'un café, deux fausses vieilles filles, Vermicelle et Marinette, nous attendent. Deux soeurs. Tant que personne ne pose de question précise sur l'enquête, elles déblatèrent de façon comique, chantent des chansons... Nous apprenons enfin d'elles qu'elles ont hérité via leur grand-mère d'une boite contenant deux marionnettes Guignol et Gnafron - Vermicelle dévoile des tendances sadiques, elle s'était appropriée Guignol pour pouvoir donner des coups de bâton à la marionnette de sa soeur - mais la boîte contenait aussi un rébus, jamais élucidé et dont elles ont fait don... Rébus que nous trouverons donc à une autre étape.

    Les marionnettes sont un thème important de l'enquête et nous assisterons plus tard, aux archives municipales, le point le plus au sud du parcours, à un spectacle de Guignol au terme duquel un comédien déguisé en guignol fera son apparition pour nous guider dans l'enquête.

    tu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafronUne autre comédienne moustachue et aux sourcils broussailleux - bah oui, son aïeul était un Poilu ... - Amélie Poulet, nous fera, elle, chanter Frère Jacques en canon (une cata...) avant de nous annoncer qu'un pot, soit 46 cl, équivaut à 4 canons et qu'un litre correspond à deux pots plus un petit canon. La malheureuse, sous les protestations, devra bien nous répéter ça trois fois...

    J'ai volontairement donné en vrac ces éléments. Laissez à présent parler vos talents d'enquêteurs afin de résoudre les 3 questions.

    Qui a tué l'aïeul Poilu ?

    La réponse se trouve parmis la liste de suspects suivants:
    BYEBLILI Alphonse,  matricule N°951, (frère pilote)
    FIPP Célestin, matricule n°519, (frère bombardier)
    ROBUCHON Emile, n°915, (frère mécanicien d'aviation)
    BAUDET Sosthène, N°559, (frère vaguemestre)
    LEBOEUF Ernest, n°712, (frère vaguemestre)

    Où sont cachés les diamants ? Qui les possède à présent ?

     

    Indices tirés du livret, associés aux photos prises par C'era durant notre parcours.

    Son nom n'a rien à voir avec celui de l'animal qui jouxte le puits de science sur le plan humoristique de Lyon (Musée Gadagne).

    Son matricule contient les chiffres que tu trouveras en additionnant le petit canon et le canon.

    De façon mathématique, son nom s'apparente à celui qui obtint, en 1876, la paternité contestée d'un formidable moyen de communication.

    Son frère exerce la même profession que Guignol sur la carte postale n°25 (note de Sound' : j'abrège, c'est une carte envoyée par un protagoniste de l'histoire)

    La lettre en trop sur la plaque (voir photo "la croix ...") sert à décoder les étranges grilles dont nous finissons par apprendre que ce sont des cassetins de typographe.

    Voilà, vous avez tout en main pour résoudre l'énigme! Bonne chance! Et si quelqu'un un jour participe, on ne sait jamais, laissez vos réponses en commentaire :)

    CLIQUER POUR VOIR EN GRAND LES INDICES.

    tu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafrontu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafrontu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafrontu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafrontu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafrontu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafrontu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafron tu ne tueras point mais tu liras des polars,j'adore ce slogan,enquête dans la ville,guignol et gnafron

  • Mes premiers Quais du Polar (partie 1)

    Cette édition 2014 des quais du polar, célèbre festival lyonnais consacré à la littérature policère, aura été marquée par un évènement d'importance : ma première participation.

    1ère partie - Vendredi

    quais du polar 2014,enquête quais du polar,énigmeDébut des réjouissances avec une après-midi entière passée au musée d'anatomie, situé dans la faculté de médecine. Une collection de pièces que l'on a rarement l'occasion de trouver ailleurs. Tout d'abord, des coupes d'organes conservés dans du formol, ou des moulages de différentes parties du corps, à des fins d'illustration d'un fonctionnement "normal".

    Puis les "monstres" : moulages de têtes sur-dimensionnées, ou, très très impressionants foetus difformes conservés dans des bocaux, foetus de bébés sirènes, ou cyclopes, ou siamois, ou affligés de tumeurs presque aussi grosses que leur tête. Penser qu'il s'agit là de vrais bébés, qu'ils ont été portés, certains, peut-être même, accouchés... ça fait assez froid dans le dos.
    Aucune date ne figurait sur les récipients, en revanche, dommage.

    Si vous vous interrogez sur le lien entretenu entre ce musée et les quais du polar, sachez qu'Alexandre Lacassagne, que l'on considère comme le père de l'anthropologie criminelle, le fondateuquais du polar 2014,enquête quais du polar,énigmer donc de la police scientifique, enseignait à la faculté de Lyon.

    C'est ainsi que l'on peut aussi trouver, dans ce petit musée, des pièces historiques liées à d'anciennes affaires criminelles. Echantillons de balles, armes blanches, poisons, moulages de têtes de criminels guillotinés.

    On y trouve aussi une partie Egyptologie avec des momies. Un espace à l'étage avec des squelettes d'animaux, des spécimens de parasites etc. C'est petit, mais passionnant!

    En plus de cette libre visite, nous avons eu droit à intervalles réguliers à des explications, présentations, anecdotes et mini-conférences. Je crois que nous sommes restées plus longtemps que n'importe quel visiteur de l'aprem, parce que nous attendions une autre série de mini-conférences annoncées dans le programme. Nous avons fini par abandonner à la 3e reprise de l'anecdote sur l'assassinat de Sadi-Carnot. Mais je suis sûre qu'il restait beaucoup à entendre et à apprendre! J'y retournerai l'année prochaine, si c'est possible. Le musée doit en effet quitter l'université en 2016 et se cherche un nouvel espace.

    Ce que j'ai retenu des différentes interventions:

    L'histoire de la médecine légale et l'évolution qu'a constitué le passage aux preuves matérielles, là où, avant, la justice devait attendre les aveux du coupable.

    quais du polar 2014,enquête quais du polar,énigmeL'opposition - qui finalement n'en est une qu'à demi - entre les thèses de Lacassagne et celles de Lombroso, qui pensait - je caricature, mais à peine - qu'on pouvait déceler la criminalité potentielle d'un individu en étudiant son aspect physique.

    Il a aussi été question de Locard (il paraît qu'il est très souvent cité dans la série Les Experts). Celui-ci a été le premier à énoncer que l'on apporte et que l'on emporte des traces si l'on est présent sur une scène de crime.

    J.C.Neidhardt, conservateur du musée, était un guide passionné et passionnant!

     

    Mini-conférence par Claire Desbois : Lien entre littérature et police scientifique

    J'en retiens qu'il est étrangement difficile de savoir qui, de l'homme de science ou du romancier a été précurseur en matière d'analyse scientifique des scènes de crime.

    Elle nous a cité Poe, Conan Doyle, Jules Verne, Wells, Huxley ...

    Locard, par exemple a emprunté des idées à Doyle et l'a reconnu. Ce n'est pas la première fois que des écrivains ont des intuitions qui se révèleront fondées et prouvées par la science un peu plus tard.

    Wells annonçait les manipulations génétiques et Huxley la procréation médicalement assistée.

    Sciences et littérature étaient - et restent - très poreuses.

     

    Il a aussi été question à un moment d'un rite tribal consistant à poser sur les langues des suspects une lame chauffée au rouge. Le brûlé est le coupable.

    Rien à voir avec le jugement de dieu médiéval : très scientifiquement, le coupable, stressé, salive moins. Il est le seul à avoir la langue sèche et donc à se brûler lors du contact très rapide avec la lame chaude. Un ancêtre du détecteur de mensonge, quoi.

    Nous avons aussi reçu de bons conseils au cas où il nous prendrait l'envie de pendre ou d'empoisonner quelqu'un.

    Une journée fort instructive !

     

    Toutes les photos ont été prises par C'era una volta, notre photographe attitrée.Lien à venir vers son (ou ses) articles.

     

  • R.A.T. de bibliothèque

    Le célèbre R.A.T fait son retour! J'ai manqué une bonne douzaine d'éditions, j'ai déjà 5 articles en retard. Je me suis gavée de livres audio cette semaine, dès que je n'étais pas plongée dans un livre papier. Je dois avoir d'ailleurs pas moins de 4 romans en cours... Je sature un peu. Toutes les bonnes raisons de ne surtout pas remettre ça ce we...

    Lire la suite

  • Convergence

    1Q84_3_murakami.jpg1Q84, tome 3 Octobre-Décembre, Haruki Murakami

    Avis chrono'

    Comme il n'y a pas grand chose à dire sur ce troisième tome qui ne fait que longuement différer une fin très attendue en amenant, avec une lenteur qui pousserait à tourner en douce 50 pages pour avancer, nos deux tourtereaux virtuels à enfin se rencontrer, si vous le permettez, parlons d'autre chose.


    Lire la suite

  • To tag or not to tag that's not my answers! - C'era par Sound'

    1er tag 2013,avec c'era c'est c'houetteAlors qu'il n'en passait plus guère dans ces contrées reculées, voici un gentil tag, reçu des 4 mains de nos copines Solessor et Titepousse du blog Ang'in. Puisque c'est comme ça, nous avons décidé avec C'era de répondre aussi à 4 mains et joueuses comme nous sommes, de répondre l'une pour l'autre!

    Ainsi, ci-dessous, je vais essayer de deviner quelles réponses C'era aurait faites au Tag. Et sur le blog de C'era, vous trouverez les miennes, telle que C'era les imagine!

    Nous nous accordons mutuellement le droit de corriger ensuite... Nan mais oh, je veux pas qu'on me mette n'importe quoi dans la bouche moi...

     

    Les réponses de C'era, imaginées par Sound'

    1) Es-tu une acheteuse compulsive de livres?

    Pas du tout. Aucune compulsion. J'assume parfaitement la préméditation! Avant j'allais au parc de la Tête d'or voir les éléphants (mais ils sont en voie de décès) maintenant quand je sors c'est en librairie. Si ça ouvrait la nuit, j'irais danser sur les présentoirs. J'arrive avec des idées et comme les titres ne sont jamais disponibles et que je n'aime pas avoir les mains vides, je repars avec 3 ou 4 autres.

    Réaction de C'era:  C'est surtout que j'arrive rarement à retenir un titre quand j'entre en librairie et que soit je fais appel à mon smartphone pour revoir ma WL, soit je prends au pif en me disant "tiens ça me dit quelque chose ce titre.

    2) A quelle fréquence achètes-tu des livres?

    Plus souvent qu'à manger...

    Réaction de C'era:Éclat de rire. C'est presque ça oui. Je me nourris de livres ^^

    3) As-tu une librairie favorite?

    Je vais souvent chez Gibert, parce que j'aime aussi regarder d'autres choses que des livres parfois.

    Réaction de C'era:Ouaip et parce que c'est tout près de chez moi et que je suis une feignasse ^^

    4) Fais tu tes achats de livres seule ou accompagnée?

    ça dépend. Comme je n'ai pas toujours quelqu'un sous la main quand me prend l'envie d'aller en librairie (étrangement, les autres mangent et dorment) il m'arrive d'être seule. Mais je suis prête à toutes les ruses pour entraîner jusqu'à mon beau-père dans une librairie...

    Réaction de C'era:J'aime être seule parce que je peux fureter pendant des heures en librairie et la grande indécise que je suis a besoin de temps aussi... Et je déteste qu'on me presse quand je suis dans ce paradis!

    5) Librairie ou achat sur le net?

    Librairie. J'achète assez peu sur le net car les idées me viennent en me promenant dans les rayons, en regardant les couvertures. Peut-être que cela va changer si je me cherche des livres numériques...

    Réaction de C'era:C'est tout à fait vrai. Je me tourne vers le net quand je n'ai vraiment pas d'autres moyens de débusquer le livre que je cherche.

    6) Préfères-tu les livres d'occasion, neufs ou les deux?

    Neufs. Tous neufs. C'est beau un livre neuf. J'aime être la première à l'ouvrir.

    Réaction de C'era:Vrai ou si je le trouve d'occasion il faut qu'il soit en parfait état!

    7) Qu'aimes-tu dans le shopping livresque?

    J'aime prendre mon temps, surtout. Hésiter longuement. Réveiller d'un coup de pied mon accompagnatrice qui s'est endormie à m'attendre. Et recommencer à hésiter pour finalement repartir avec toute la pile.

    Réaction de C'era: Sourire... C'est bien pour ça que j'y vais seule à la nuit tombée ou quand tout le monde travaille... des fois qu'on veuille m'accompagner!

    8) Te fixes-tu une limite d'achat par mois?

    Pas vraiment. Je suis en phase de constitution de ma PAL. Tout le monde sur Livraddict joue à ki-ka-la-plus-grosse et je veux jouer aussi!

    Réaction de C'era:mdr c'est pas vrai! je joue pas à kikalaplusgrosse, c'est un truc de mecs ça!

    9) A combien s'élève ta wish-list?

    84? Quoi, seulement? C'est que je ne pense pas à tout noter dedans. Ma véritable wish-list... C'est de devenir propriétaire de Gibert!

    Réaction de C'era: Oh oui, la wish list que je veux va bien au-delà de ce qui figure sur LA, dans ma tête elle est proportionelle aux livres que je retiens dans un de ses recoins quand je passe sur les suivis et blogs des copinautes ! Gibert, ce ne serait même pas assez!!!

    10) Cite trois livres que tu veux tout de suite!

    (Aïe euh... là, Sound cale. Il y a de la friture dans ma lecture de pensées...) Euh... Oui-oui et le magicien, La cuisine pour (presque) célibataire en moins de 40 secondes, Le tour du monde en trottinette.


    Réaction de C'era:Nouvel éclat de rire... Ma voisine doit se demander pourquoi je m'éclate de rire toute seule comme ça ^^

    11) Vers quel type de livres te tournes-tu en premier?

    ça dépend où je me suis endormie... en général quand j'ouvre les yeux dans le canapé, ce sont mes acquisitions récentes. Dans le lit, je suis tournée vers mon livre en cours, ou ma liseuse, puisque je dors en la couvant.

    Réaction de C'era:Exact pour le lit . Couver la liseuse c'est important des fois qu'au petit matin, elle me ponde de nouveaux ebooks et vous le croirez ou pas c'est arrivé!

    12) Pré-commandes-tu tes livres?

    Non. Je commande tout court ceux que je cherche sans les trouver.

    Réaction de C'era:Tout à fait.

    13) Pourquoi un tel pseudo / nom de blog?

    Le pseudo, c'est un clin d'oeil à mes origines italiennes. Il sonne bien (mais il fait bugger Livraddict à cause de l'apostrophe). Le nom du blog m'est venu en cherchant un jeu de mots autour de livre/book. Parce que c'est ça le concept, parler, échanger avec les copines à propos des livres. Faire du bruit (de pages).

    Réaction de C'era: Il fait bugger livraddict et pas mal de blogs ^^ Pourquoi faciliter la tâche des programmeurs hein   Sinon oui c'est ça, un clin d'oeil aux origines et aux livres qui nous racontent une histoire : "il était une fois". Faire du bruit autour du livre, des avis qui se transmettent par le bouche à oreille, de lecteurs en lecteurs, de blogs en blogs.

    14) Parle-nous de ton prof préféré

    Je ne peux pas, c'est top secret!

    Réaction de C'era: A cette question pour collégiens boutonneux je répondrais "it's private"

    15) Quel est ton endroit préféré au monde?

    Alors... pas ma cuisine, il fait trop froid, pas le boulot, faut pas pousser... Si je réponds la librairie on va se moquer?

    Réaction de C'era: Eh bien non, ce n'est même pas à ça que j'ai pensé   La vraie réponse est enfermée dans ma cage thoracique, là où mon coeur se trouve est mon endroit préféré, toujours auprès de ceux que j'aime ^^

    16) Parle-nous de ton premier concert?

    Il y avait de la musique... Et du monde.

    Réaction de C'era: Tu te mouilles pas trop là ^^ Je crois que c'était un concert Nrj en plein air...

    17) Un endroit que tu aimerais visiter.

    J'aimerais retourner à New-York, d'ailleurs je tente par tous les moyens de convaincre Sound' de venir avec moi, elle qui est une trouillarde qui déteste changer ses petites habitudes! Et beaucoup d'autres endroits me font envie!

    Réaction de C'era: Un jour j'irai à New York avec toi! lala la! Oui New York est un endroit magique et partager un voyage à deux (ou plus) c'est chouette! Tant qu'à faire autant y aller avec sa meilleure Amie! Je dis ça mais je caresse en secret le doux rêve de l'abandonner là bas et de récupérer ainsi sa gigantesque bibliothèque... gniark gniark.

    18) Parle-nous de quelque chose qui te rend complètement folle en ce moment

    Je n'ai pas pour habitude d'être "folle" pour des choses sans importance! J'ai été folle de joie quand toutes mes copines de blog m'ont gâtée pour noël et c'était chouette!

    Réaction de C'era: C'est très vrai ça, ça m'a procuré une immense joie... Mais ce qui me rend vraiment dingue c'est de ne pas être là où je voudrais être... Comprenne qui pourra.

    19) Si tu pouvais avoir quelque chose instantanément rien qu'en claquant des doigts ce serait quoi?

    Ce serait surtout quelque chose en moins. Cette chose qui me pèse au quotidien et dont je voudrais être vraiment débarrassée. Avec plus de légèreté, j'aimerais aussi pouvoir claquer des doigts et abolir les distances.

    Réaction de C'era: Rien à ajouter, c'est joliment dit.

    20) Qui tagues-tu?

    Ingrid, Clédesol et p'tite tortue!

    Pour lire mes réponses, imaginées par C'era Una Volta, c'est ici!