Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la ville et les chiens

  • And the winner is

    Mario Vargas Llosa.

    Ceux qui me connaissent sont autorisés à rire ouvertement. Oui, je vais me fendre d'un commentaire sur le prix Nobel de littérature 2010. Rien de moins.

    Paraît que c'est plus politique qu'autre chose. Paraît pourtant qu'un beau bandeau en papier (ça porte sûrement un nom consacré?) avec en gros "prix Goncourt" ou autre, ça fait vendre...

    Sound déteste avoir des bouts de papiers glissants autour des couvertures de ses livres (le pire, ce sont ceux avec des photos), ils filent direct à la poubelle. Sound suit de trèèèès loin les prix littéraires, davantage par vague culpabilité qu'autre chose.

    Sound a lu Coetzee cet été, mais sans savoir qu'il était nobelisé. (d'où Sound déduit très arbitrairement qu'elle préfère le Nobel au Goncourt). Sound possède Trois femmes puissantes, dans sa bibliothèque. C'est un cadeau mais chut, il ronfle doucement sur l'étagère. Son tour viendra bientôt.

    Sound attrape le tournis rien qu'à imaginer avoir une conversation intelligente avec de meilleurs lecteurs qu'elle (oui, demandez-moi ce qu'est un meilleur lecteur... osez un peu) sur le thème: est ce que c'est du snobisme intellectuel que de snober les prix littéraires? Car Sound déteste ce type de polémiques qui la font se sentir très nulle et très inférieure.

    Vargas_Llosa_la_ville_et_les_chiens.jpgMais Sound a lu le premier roman de Vargas Llosa, La ville et les chiens, pendant ses années de fac, et elle a adoré, vraiment. Sur Bibliomania, elle a mis 10. ça fait du bien parfois de ne pas pinailler.

    Le thème, d'abord, celui d'une école militaire pour garçons dans laquelle un petit cercle de caïds va faire la loi: trafic d'alcool et de cigarettes, sorties dans les bordels, brimades en tous genres...

    L'écriture, ensuite, très prenante, entrecoupée, si ses souvenirs sont bons, de passages dans lesquels différents narrateurs se succèdent, sans qu'il soit tout de suite évident de les identifier.

    Bref. Sound se rend compte avec un léger agacement qu'elle va peut-être faire remonter La Tante Julia et le scribouillard en haut de sa P.A.L...

    (soupir) Bon. Si quelqu'un veut s'occuper de me dessiner un petit bandeau "Prix Nobel 2010"... pour mettre sur la couverture...

    Lien permanent Catégories : Médecine générale 0 commentaire