Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chacun cherche son chai

si qqun a une idée de ce que le titre du bouquin veut dire, collette, esperons qu'elle passera pas par là, thriller sans suspense, vent dans les cendresUn vent de cendres, Sandrine Collette

Quel plaisir que ce roman : ce sera si vite expédié qu'il va me rester assez de temps de pause pour aller me chercher un Bounty au distributeur ! Tout le monde ne peut pas avoir repris le chemin de la salle de sport. Heureusement qu'il en reste d'autres pour faire tourner l'industrie agro-alimentaire.

A ce propos partons faire un tour du côté de la vinouse et du pinard. Un tour aux vendanges, avec Camille et son frère Malo. C'est le moment de préciser que c'était un livre audio. Les livres papier je me sens obligée de les finir tout de suite. En audio, ils ne sont pas sur ma table de chevet, je les oublie, je m'accorde des pauses. Celle-ci a duré quelque chose comme huit mois... autant vous dire que je ne sais plus ce que ces deux-là fichaient dans les vignes. Je devais avoir dépassé le premier tiers sans accrocher. Je n'ai donc eu aucun mal à reprendre au milieu de rien.

Donc. Camille. Elle idolâtre son frère, il disparaît. Le maître du domaine est un type étrange défiguré par des cicatrices. Un autre gars vit dans l'obscurité de la maison, sombre histoire d'accident et de sa nana ou sa femme morte. 

Tout élément de résumé est à la fois le début, le centre et la fin du récit, puisque tout en essayant de donner l'impression que l'angoisse grandit autour de Camille, on a un peu l'impression d'avoir tout compris dès le départ, quand un type louche mate un peu trop une femme qui lui en rappelle une autre disparue.

Tournée de Bounty ou vous êtes au régime ? Profitez pour une fois j'ai de la monnaie.

 

 

... La voix de la lectrice a accentué la catastrophe... son accent lourd de grosse paysanne quand elle fait parler une des autres vendangeuses... 

 

 

... J'ai bien aimé le cheval, quand même.

 

 

 

Lien permanent Catégories : Morgue 4 commentaires

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel