Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elles la portent haut

folio-culottées.jpgCulottées, Pénélope Bagieu

Je suis heureuse d'ajouter à ma bibliothèque le premier volume de cette bande dessinée, que j'avais déjà lue. C'est un excellent signe que la multiplication de ces ouvrages qui mettent en avant des femmes fortes au destin extraordinaire. Ce n'est pas artificiel, ce sont parfois des femmes qui ont accompli de grands travaux scientifiques et dont le nom a été volontairement effacé au profit d'un homme. Ce livre rend justice.

Je ne suis pas fan du dessin, à l'exception des doubles-pages que je trouve très belles, mais j'aime le ton humoristique des portraits.

Dans ce volume, les femmes endossent, à des époques où c'était inenvisageable, des responsabilités réservées aux hommes. Elles deviennent chef de guerre ou de tribu, exploratrices. Au mépris des convenances, elles assument leur rôle.

Si je devais n'en choisir qu'une ... mmmh. La femme à barbe ! Parce que je persiste à me raser les jambes quand je vais à la piscine, que je n'ai jamais pu passer au-delà de cette injonction sociale qui m'agace pourtant au premier point.

 

Lien permanent Catégories : Médecine générale 3 commentaires

Commentaires

  • J'ai du mal à imaginer le passage de la BD grand format à celle en poche ! Mise en page différente, forcément ?
    Je sais, je suis en plein dans ma période de questions pragmatiques.

    J'ai adoré les deux tomes de Culottées (en grand format, donc), et lirai sans aucun doute les prochains s'il en sort !

  • @ Karine : Tout à fait d'accord, sujet important. ;)

    @Sol : Je crois que c'est juste plus petit. ça doit être beaucoup de boulot de remettre en page une BD. Est-ce que c'est une demande explicite pour que j'effectue à l'occasion une vérification officielle ?
    J'aime bien le sujet, mais le dessin un peu moins. C'est parfois chargé, difficile à lire. Mais presque toujours des femmes dont je n'avais même jamais entendu le nom, alors je suppose que ça vaut bien un effort de ma part.

Écrire un commentaire

Optionnel