Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voeux deux

Si vous vous accrochez à cette année parce qu'elle a été plus sympa que la moyenne.

Si vous avez dû prendre sur vous pour fêter Noël avec des inconnus mais survécu à l'épreuve.
Si vous avez dû prendre sur vous pour fêter Noël avec des inconnus (mais pour d'autres raisons).

Si vous avez torpillé une tarte au citron et que vous êtes passée à un cheveu, mais vraiment un cheveu de réussir votre tour de carte.

Si vous avez troqué Kiki le yorkshire de l'épisode 1 contre un chat qui a fait tomber le sapin, enfin!  il a pris son temps tout le monde n'attendait que ça depuis une heure !

Si vous avez échappé à la gastro cette fois, mais quand même rien pu manger.

Si vous avez reçu en cadeau un chou vert frisé (oui, un vrai) et abondamment remercié comme il se doit sans trop savoir ce que vous deviez en faire.

Si vous avez rampé jusque sous le drap housse et dérangé pour ce faire un baba au rhum déjà bien imbibé.

Si personne cette année n'a envoyé de sms à ses ex, parce que la sangria est beaucoup moins forte que le rhum et que de toute façon, vous avez déjà donné leurs prénoms à vos enfants.

Si le père Noël vous a dotée d'une paire de chaussons moon-boot roses mais que vous osez quand même les porter parce que c'est chaud, mais jamais en public.

Si vous avez tenu des propos homophobes, racistes, politiquement incorrects et à très fort contenu sexuel et apprécié l'expérience.

Si vous attendiez avant-hier la suite de mes supers vœux, parce que ce sont les plus chouettes... alors, avec les excuses de la maison pour le retard:

Un très joyeux Noël à vous !

 (Et n'hésitez pas à ajouter à la liste votre propre expérience)

 

Lien permanent Catégories : Psychiatrie 2 commentaires

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel