23/12/2012

C'est pas l'hobbit qui fait le moine

bilbo le hobbit,tolkien,livre et film,préquelle seigneur des anneaux,des aventures en veux tu en voilà,conte initiatiqueBilbo le hobbit, J.R.R. Tolkien

Avis chrono'

Que de bondissantes aventures! D'amusants personnages! J'ai retrouvé dans Bilbo l'univers du Seigneur des anneaux (lu il y a de nombreuses années), sa géographie, ses peuples divers et nombreux. Mais l'atmosphère était toute différente, bien plus légère et j'ai donc apprécié bien davantage ce hobbit-là que tous les autres.



Je ne fais pas partie de ceux qui regardent en boucle les trois films du seigneur des anneaux. Je les ai vus à leur sortie, c'était bien suffisant. Des batailles ou des palabres interminables, fidèles aux livres, pour le coup: j'avais bien cru aussi ne jamais voir arriver la fin du 3e tome! Je suis admirative du travail que cela a représenté et très consciente de ce que cette oeuvre a pu engendrer, c'est un monument. 

Mais je préfère quand même l'histoire de Bilbo, le hobbit qui rapporta l'anneau!
Le début de ce conte est hilarant: Comme tous les hobbit, Bilbo n'aspire qu'à la paix, la tranquilité et le petit-déjeuner. Le facétieux magicien Gandalf, qui passe par là mais pas par hasard, va l'embarquer dans ce qui peut arriver de plus déshonorant à un hobbit: une aventure.

Débarquent alors, l'un après l'autre, 13 nains inconnus, qui demandent qui du thé, qui de la bière et des gâteaux, qui du paté... Et ce pauvre hobbit qui ne comprend rien à ce qui lui arrive...

Le même ton léger sera conservé pendant tout le récit, qui est un très bon récit d'aventure, sans trop de temps morts. Le nain Thorïn veut reconquérir son héritage, qui est entre les pattes d'un dragon et le hobbit devient sans avoir rien demandé le cambrioleur de la bande. Le tout sous la garde malicieuse de Gandalf. Au début, bien sûr il est le fardeau de l'équipée, mais il va se révéler le meilleur des compagnons. Ta dam!

De l'énergie, des épisodes rocambolesques. Le tout bien condensé (moins de 400 pages). C'était juste suffisant - à la fin j'ai tout de même commencé à en avoir marre.

3030583282.jpgBilbo, le film: Un voyage inattendu.

Avec le film, c'est une autre paire de manches. Nous avions décidé, avec C'era, de faire cette L.C. pour la sortie du film. Finalement, nous ne l'avons pas vu ensemble, elle dans sa grande ville, moi dans un bled paumé, entourée de gamins ennuyés ou effrayés. Est-ce pour cela que j'ai eu l'impression de souffrir d'un bout à l'autre du film?

Certes, les paysages sont magnifiques. Et les effets spéciaux aussi. Mais ça, on commence à en avoir l'habitude. Cependant, est-ce que cela excuse les libertés prises avec le récit? Liberté, c'est le mot. Indépendance conviendrait mieux. Sécession même.  Le film  fait sa propre vie, tel un lierre autour d'une écorce, il se sert du Bilbo de Tolkien pour s'élever. La trame du récit devient le support de nombreux passages ajoutés - réminiscences de batailles passées, d'histoires de familles de nains greffées ici ou là... - il fallait s'y attendre. Comment , sans cela , transformer un livre de taille moyenne en trois films, sachant que ce premier fait plus de 2h30? Je peux vous dire qu'après 1h30, je regardais régulièrement ma montre.

C'est spectaculaire, oui. Mais enfin, le spectaculaire, ça ne nourrit pas la spectatrice que je suis. Pas longtemps en tout cas. Le livre était trop frais dans mon esprit, je ne pouvais m'empêcher de comparer, de regretter l'absence presque totale de l'humour qui émaillait le roman. Je l'ai retrouvé, un peu, dans les tronches ahuries des nains... C'est maigre.

Conclusion: ces films ne dépayseront pas les amateurs des 3 seigneurs des anneaux. Ils retrouveront forcément ce qu'ils aiment, presque à l'identique. Quant à moi, je retournerai un jour vers Bilbo, dans le texte, pour ces passages délicieux avec les nains, pour la tendresse et le grain de folie de l'écriture, pour la rencontre avec Gollum, qui est aussi un grand moment. ( J'ai oublié de dire que ce passage, dans le film, est réussi aussi. Il faut être juste) et pour vivre une bonne aventure! A lire avec vos enfants. 

 

Je vous invite à lire l'avis bien plus avisé de C'era!

Et si vous voulez jouer avec moi à celui qui saura citer les 13 noms des nains, je me suis entraînée toute la journée!

Commentaires

Rien à voir, mais pas ton mail la où Chuis: joyeux Noël
Bises

Écrit par : Jeanne | 24/12/2012

Répondre à ce commentaire

@ Ah? Quels sont ces endroits où l'on a internet mais pas de mail?
D'où Chuis, je te souhaite aussi un très bon noël. J'espère que tu t'amuses bien et que tu as reçu plein de nouveaux livres.

Écrit par : Soundandfury | 25/12/2012

Ce sont des endroits bordés de sapins et de montagnes, où ce sont surtout les tout petits que le Père Noël a gâtés! Mais c'est très bien comme ça!

Écrit par : Jeanne | 25/12/2012

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord avec toi sur l'appréciation du livre. Il est amusant, relativement court même si je l'ai trouvé à certains moments longs (certains passages TRES descriptifs). C'est vrai que je ne l'ai pas dit dans mon billet mais j'ai quelques regrets concernant la fin dont je ne peux parler ici sans spoiler... (on sait jamais si tes lecteurs lisent les commentaires ^^). Bref, tu me poseras la question en direct si tu veux savoir de quoi je parle...
Quant au film, oui il souffre de quelques longueurs (ou plutôt je me suis vraiment étonnée de sa longueur en comparaison du livre) mais c'est du bon spectacle visuel (certes rien de vraiment surprenant par rapport au Seigneur des anneaux) mais bon j'aime ça, juste aller au ciné pour m'en mettre plein les mirettes :) En revanche je te trouve un peu dur sur l'humour, j'ai trouvé qu'il y avait presque autant de passages amusants que dans le livre (notamment par le jeu des acteurs, leurs mimiques, les regards, les scènes...) mais peut-être qu'entourée de tous ces élèves "braillards" tu n'y as pas goûté comme il devrait :)

Je suis témoin de ce que tu as mémorisé le nom de chacun des nains...

Écrit par : C'era una volta | 25/12/2012

Répondre à ce commentaire

Spectacle visuel, c'est exactement ça. Faut-il toujours les rattacher à des livres? En déformant tout.
Il y a quand même une scène que j'ai adorée, vers la fin, c'est lorsque les nains et Gandalf tentent d'échapper aux gobelins et courent dans les galeries. Toutes les façons de s'échapper, de repousser les assaillants... j'ai trouvé que ce passage faisait très cartoon et que donc, on rejoignait l'écriture de Tolkien.

Test sur le nom des nains (sans les tréma pour gagner du temps) : Thorin, oin, gloin, nori, dori, bifur, bofur, bombur, kili, fili ... Il m'en manque trois... tout est à refaire!

ori?

Écrit par : Soundandfury | 26/12/2012

C'era, ce ne serait pas à propos du dragon par hasard ta déception à la fin du livre ?? Nan parce que moi c'est mon cas...
(oui, je lis les com ^^ même si je n'en laisse pas souvent)

Pour le film, moi aussi j'ai trouvé ça long, même en sachant que les ajouts ne sont pas inventés mais proviennent d'autres écrits de Tolkien. Je les trouvais un peu parachutés (me fait penser qu'il faudrait que je rédige mon avis aussi...)



(aaaah, maintenant je me relis 10 fois avant de poster un com de peur de faire des fautes énormes :S)

Écrit par : J.a.e._Lou | 27/12/2012

Oui J.a.e._Lou, c'est bien en rapport avec le dragon ma déception...
Comme Sound je ne connais pas suffisamment Tolkien pour avoir détecté dans le film les ajouts issus de ses autres écrits mais merci de le souligner parce que du coup, si je viens à les lire je ne manquerai pas d'y prêter plus attention :)

Parfois même quand on se relit, on passe à côté de fautes. Et les correcteurs font de même ^^ Personne n'est parfait et même si dans l'absolu on préférerait n'en faire aucune (de fautes), il arrive qu'on en laisse passer. Cela ne fait pas des gens des incultes pour autant... juste des êtres humains non infaillibles ^^

Écrit par : C'era una volta | 27/12/2012

Ben en fait, j'en ai lu qu'une petite partie (la lecture du Silmarillon, il faut s'en remettre quand même, c'est génial mais bien plus complexe).
Mais de ce que j'ai compris pour les ajouts dans Bilbo, c'est soit issu des "contes inachevés" soit des "histoires de la terre du milieu", tous posthumes et en plusieurs tomes (3 pour les premiers et plus encore pour les autres). De quoi rester encore des heures dans l'univers de Tolkien pour ceux qui le veulent. Ce que je ferai c'est certain :)

Écrit par : J.a.e._Lou | 28/12/2012

Les œuvres de Tolkien sont massives autant en nombre de volumes que par leur contenu ^^
Mais bon, je pense que j'aimerais bien découvrir un peu mieux ses livres, certains sont bien plus abordables et rapides à lire que Le SdA ou le Silmarillion que tu cites.
J'ai Les Contes et légendes inachevés à la maison et j'ai vraiment eu du mal à rentrer dedans... Peut-être que maintenant j'arriverais à les aborder avec plus d'intérêt.
Mais c'est clair que Tolkien c'est un sacré univers!

Écrit par : C'era una volta | 29/12/2012

Bon, eh bien je pense qu'un jour je vaincrai ma peur de Tolkien pour aller voir du côté de ce Hobbit. =)

Écrit par : DoloresH | 25/12/2012

Répondre à ce commentaire

Peur? Le mot est fort! De quoi as-tu peur précisément?

Écrit par : Soundandfury | 26/12/2012

Je n'avais pas aimé le bouquin, mais j'ai hâte de voir le film tout de même.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 26/12/2012

Répondre à ce commentaire

@ J.a.e._Lou: C'est que ça rend parano ce genre de diatribe! Moi aussi, je suis bien décidée à me relire. Quand j'aurai le temps.
Sinon, je crois que tu as tout juste pour C'era et le dragon :)
Je ne connais pas assez bien Tolkien pour reconnaître la provenance des épisodes ajoutés. Je ne leur ai guère trouvé d'autre intérêt que celui d'allonger le film et de faire de la scène de bataille en grand.

Écrit par : Soundandfury | 27/12/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire