Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La tête dans le bocal

Premiers flocons ce soir, coincidence, feel-good, valeur sûre pour positiver, trajectoire poissons, Le froid modifie la trajectoire des poissons, Pierre Szalowski

Opération "Vidange de PAL" oblige, on risque de voir passer d'étranges choses sur ces pages dans les semaines et mois à venir... A commencer par ce titre qui est ce qu'on nomme un"roman feel-good".

C'est construit comme un téléfilm de noël.  Au centre un petit garçon qui apprend que ses parents vont divorcer et qui demande au ciel de l'aider. Après quoi une tempête de neige arrive, le destin de tous les habitants de l'immeuble est bouleversé et il se pense exaucé. Autour de lui, un bon copain, une call-girl qui soupire après l'amour, un veuf déprimé, un savant à l'accent slave tellement obnubilé par ses poissons et son thermomètre qu'il ne voit pas la paire de seins sous ses yeux, une directrice qui glisse sur les fesses et autres drôles de gus à problèmes.

C'était gentillet.

 

Lien permanent Catégories : Morgue 3 commentaires

Commentaires

  • Je ne pense pas que ça soit très vendeur "lisez ça pour vous sentir mal"... ^^
    ça fait quand même du bien, de temps en temps une lecture légère avec happy end garantie. Celui-ci n'est ni le pire ni le meilleur dans ce genre.
    Je n'ai rien contre les récits qui racontent des choses dures. Surtout quand elles sont vraies avec un arrière plan politique par exemple.
    Mais j'ai un peu de mal aussi avec les romans vraiment déprimants d'un bout à l'autre, comme celui que j'ai fini en audio la semaine dernière. Horrible.

  • Pas vendeur ? Ahah, c'est le fond de commerce de tous les thrillers et romans d'horreur... à la fin desquels le lecteur est déçu s'il n'a pas flippé sa race, autrement dit ne s'est pas senti oppressé... ;)

Écrire un commentaire

Optionnel